Le gang des rêves, Luca Di Fulvio, Éditions Slatkine & Cie

C’est un roman sur la volonté d’une mère d’assurer une vie acceptable pour son fils. Un roman d’amitié, d’amour. Un roman sur le rêve américain, sur New York. Un roman qui vous rendra le temps que vous mettrez à lire ses sept cents pages. Cetta Luminata n’a pas 15 ans quand cette petite paysanne calabraise se fait violer par un ami de son patron. Comme sa mère. Cetta choisit l’exil américain pour faire vivre son fils Natale. Elle fait la putain pour le capitaine, le temps de traverser l’Atlantique et d’accoster à Ellis Island avec les autres immigrants en ce début du vingtième siècle. Ici tout le monde à sa chance. Bonjour l’Amérique. Natale devient Christmas par la volonté de l’officier d’immigration et Cetta tombe sous la coupe d’un maquereau. Direction le bordel pour travailler et le Lower East Side pour survivre. Ce quartier miséreux que se partagent Juifs, Italiens et Irlandais entassés dans des immeubles insalubres. Dont les odeurs de cuisine traduisent les origines des habitants. Ici on n’a qu’une alternative : les métiers de crève-la-faim qui ne rapportent que l’usure physique ou la pègre. Après avoir arrêté l’école, vendu des journaux, étalé du bitume sur les toits, Christmas devient une petite frappe au contact d’autres voyous et des grands pontes de la pègre juive : Lepke Buchalter, Gurrah Shapiro et Arnold Rothstein. Des maffieux qui vivent de tous les rackets et qui vendent leurs services aux patrons juifs pour terroriser les ouvriers juifs à coup de barre de fer. Car cette communauté a l’habitude de tout régler en interne. Shalom. Heureusement, Cetta veille sur Christmas qui ne bascule pas du mauvais côté. Il tombe amoureux de Ruth Isaacson. Un amour impossible puisque Ruth est non seulement juive mais la fille d’une famille richissime. Le gang des rêves raconte la quête de Christmas, pour sortir de la pauvreté et pour retrouver Ruth. Il nous fait voyager de New York à Los Angeles, découvrir la vie des immigrants et le rêve américain. Celui qui vous assure que vous avez toujours une chance de vous en sortir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*